Objectifs du projet

Porte d’entrée du Grand Paris, le Grand Roissy est le premier moteur économique de l’Ile de France.
L’EPA Plaine de France porte depuis longtemps la conviction que le Grand Roissy présente toutes les potentialités pour se positionner, parmi les grandes places aéroportuaires mondiales, comme un pôle majeur de « l’économie des échanges », capable de faire émerger une ville aéroportuaire dense et durable.

C’est aussi un territoire qui a une symbolique forte avec son ouverture sur les différentes échelles du Grand Paris : locale par sa vocation agricole et son environnement urbain, métropolitaine par ses vues qui le relient aux principaux sites franciliens du fort de Romainville à la Défense en passant par la Tour Eiffel et Montmartre, et mondiale enfin par ses liens avec l’aéroport de Roissy et ses multiples destinations dans le monde.

C’est pourquoi il est apparu indispensable aux décideurs publics de penser l’aménagement du triangle à l’horizon 2030, pour :
• conforter le rôle de Roissy comme poumon économique du Grand Paris tout en organisant son développement,
• mettre un terme à l’enclavement des villes de l’Est du Val d’Oise, en les reliant au pôle du Grand Roissy,
• stopper la multiplication anarchique de zones d’activité fortement consommatrices de foncier, déjà à l’œuvre sur le secteur,
• renouveler la manière dont un quartier d’affaires se construit et fonctionne : plus mixte, plus compact, plus soucieux de son environnement, mieux adapté aux conditions de travail de demain.

C’est avec ces objectifs que l’EPA Plaine de France a, dès 2008, chargé l’architecte urbaniste Mathis Güller d’élaborer un plan d’aménagement de référence du secteur.