Comment choisir son animal de compagnie : ce qu’il faut savoir pour choisir l’animal qui vous convient

Avoir un animal à ses côtés a beaucoup d’avantages, mais c’est aussi énormément de responsabilités. Vous êtes assis là à souhaiter en avoir un, mais vous ne savez pas lequel choisir, de plus, vous n’êtes pas sûr de ce que cela demande. Un animal n’est pas à prendre à la légère, et chacun d’entre eux possède ses propres besoins physiques et émotionnels, il faut donc en assurer le bien-être autant sur ces plans là que sur le plan matériel. Prenez donc le temps de réfléchir et de voir quel animal vous conviendra à vous et à votre situation en lisant cet article, et n’oubliez pas : faites bien votre choix !

Quels détails prendre en compte avant de choisir un animal de compagnie ?

On le sait, ce petit animal que vous avez croisé hier dans la vitrine de l’animalerie a fait fondre votre coeur, et vous pensez être prêt à poser votre argent sur le comptoir du vendeur et le réclamer en vitesse pour l’avoir à vos côtés, mais on vous arrête, ce n’est pas la bonne décision à prendre ! Adopter un animal sur un coup de tête peut vous faire regretter votre choix plus tard, si vous n’avez pas pensé en long et en large à tout ce que cela implique d’avoir ce petit être chez vous. Voici tous les points principaux à étudier avant de vous décider :

  • L’environnement dans lequel vous vivez. Il y’a plusieurs facteurs à prendre compte, tels que le climat qui peut affecter l’espèce de votre animal. Si vous vivez dans un climat froid par exemple, et que vous désirez adopter un oiseau, il va falloir penser à le garder au chaud chez vous.
  • Combien d’espace pensez-vous pouvoir offrir à votre futur compagnon ? Les mammifères plus larges comme les chiens ou les chats auront besoin d’un grand espace, peut-être même d’un jardin fermé si possible. N’oubliez pas que si vous louez, vous devez penser à avoir la permission de votre propriétaire avant d’adopter un animal.
  • Si vous ne vivez pas seul, pensez à vos colocataires ou votre famille. Vérifiez que personne n’a une allergie quelconque aux poils. Pensez aux enfants présents, à leurs caractères, et au fait qu’ils soient capable de gérer l’animal de compagnie.
  • Votre disponibilité sera-t-elle suffisante pour votre animal ? Si vous êtes très souvent absent, un chien n’est pas une bonne idée. Si vous n’êtes présent que le soir et que vous êtes un être nocturne, les bêtes comme les rongeurs pourraient vous convenir. Enfin, vous aurez à faire quelques sacrifices et donner de votre temps pour n’importe quel animal, car il aura besoin d’être nourri. Certains auront besoin de jouer, d’autres d’être sortis.
  • Pensez au budget que vous pouvez accorder à votre animal : vous aurez la nourriture, les jouets et les produits comme les shampoings ou les anti-puces à acheter, sans oublier les petits accidents qui risquent d’arriver, et donc les sommes à dépenser pour les soins médicaux. Toutes ces dépenses varient selon le type d’animal, un hamster sera par exemple moins coûteux qu’un gros lézard ou un berger allemand.

Quelle espèce choisir d’après vous ?

Vous savez maintenant à quoi vous attendre, et toutes les responsabilités que vous aurez. À présent, vous désirez en savoir plus sur eux, et surtout, savoir quel type vous conviendrait.

  • Les chiens : ayant le titre de meilleurs amis de l’homme, ces animaux sont célèbres pour leur intelligence étonnante et pour leur constante demande d’attention. Plein d’énergie et d’amour, ils s’allieront très vite à vous et à toute la famille. Ils demandent par contre beaucoup de temps et d’affection afin d’être heureux et en forme.
  • Les chats : si vous cherchez un animal indépendant et qui ne demande pas trop de votre attention, le chat est le choix parfait. Bien que certains, aussi rares soient-ils, peuvent être très joueurs et câlins, ils supportent mieux que les chiens les longues périodes où ils sont laissés seuls.
  • Les rongeurs : les animaux les moins coûteux qu’on puisse trouver, en étant plutôt affectueux pour certains. Mais leur durée est de vie est malheureusement assez courte : un rat peut vivre à 4 à 6 ans, une souris de 2 à 3 ans. Un autre point contrariant est que leurs odeurs sont très fortes et que leurs cages demandent à être fréquemment nettoyées.
  • Les reptiles : tortues, lézards et serpents sont tous des animaux qui sont plus à observer qu’à câliner, ne comptez pas sur leur affection. Vous aurez à avoir des connaissances approfondies sur ces bêtes-là, car certains serpents et lézards peuvent devenir dangereux s’ils ne sont pas traités comme il le faut.
  • Les volatiles : Les perroquets et les perruches sont les plus affectueux des oiseaux, mais finissent par  s’attacher à un seul membre de la famille. Si vous n’êtes pas fan de bruit ni de bêtes bavardes, ils ne sont pas faits pour vous. Qui plus est, vous aurez à nettoyer leurs cages fréquemment.
  • Les poissons : Ils sont jolis, colorés, calmes et apaisent l’esprit quand on les regarde, mais on ne peut espérer former un lien amical avec eux. Entretenir un aquarium peut s’avérer être à la fois amusant ou encombrant, c’est selon vous !

Adopter un animal, oui, mais à quel âge ?

Bien que ce facteur semble banal, il ne doit pas être pris à la légère, car les besoins d’un animal peuvent changer au cours de son évolution. L’idée de choisir un petit chaton ou un chiot est charmante car on s’imagine leur bouille adorable à cet âge, mais on oublie le fait qu’ils demanderont encore plus d’attention et deviendront encore plus cher à entretenir une fois qu’ils seront grands !

  • Les jeunes animaux : comme dit plus haut, leur demande d’attention et leurs besoins croissent. Les espèces comme les chats et chiens pourraient demander un entraînement d’obéissance. Les rongeurs ou oiseaux auront besoin de tout votre temps, entre les demandes constantes de nourriture et d’affection, et d’un climat chaud pour qu’ils puissent grandir. D’autres pourront se mettre à griffer ou mordiller des fournitures de la maison. Des vaccins réguliers devront être respectés. De plus, une fois adulte, le tempérament d’un animal peut changer.
  • Les animaux adultes : les prendre à un âge mature peut être difficile pour former un lien avec eux. En effet, il se peut qu’ils aient été maltraités dans le passé, cela peut donc leur prendre un certain temps avant de s’habituer à vous et de vous accepter. Cependant, leur âge leur permet de jouer avec les jeunes enfants sans soucis. N’oubliez pas que dans les refuges d’animaux, les bêtes adultes sont souvent mises de côté, donc en adopter un équivaut à sauver une vie, pensez-y !

Où les adopter ?

Vous savez quel animal choisir, mais vous ne savez pas du tout où l’avoir ? Plusieurs options existent. Certains reçoivent des animaux de leur voisin, car le leur vient de mettre bas, d’autres adoptent ou achètent, et enfin, certains chanceux retrouvent un petit être à leur porte, tout frileux et ne demandant que leur amour. Mais qu’en sera-t-il pour vous ?

  • Les refuges d’animaux : des milliers d’animaux eux finissent là, après avoir été abandonnés, perdus, maltraités ou battus. Et dû au grand nombre de ces derniers, ces refuges finissent par recourir à l’euthanasie. Adopter un animal d’un refuge serait une bonne action, car cela vous permettra de le sauver. Leurs prix sont plutôt raisonnables et ils sont tous vaccinés. Qui plus est, le personnel connaît la majorité des animaux et peut vous aider à choisir.
  • Les animaleries : elles fonctionnent comme des agences d’adoption pour animaux, et certaines d’entre elles travaillent avec des refuges locaux pour aider à faire adopter.

Il y’a d’autres options, comme vous adresser à la Société Protectrice des animaux ou à des éleveurs, bien que le budget de ces derniers soit plus élevé.

Vous arrivez à la fin de cet article, plus informé sur ce sujet. Plus question d’adopter sans avoir réfléchi, maintenant, vous savez à quoi vous attendre et quel compagnon vous conviendra au mieux.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de vote)
Loading...

Dans la vie, je suis passionné par plusieurs choses : le bon vin, la bonne nourriture mais aussi le design d’intérieur. Aussi, c’est de toutes ces thématiques (et de bien d’autres encore) dont je vous parle ici. Avec moi, des conseils, des astuces et des informations intéressantes vous attendent !

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *