PlaineDeFrance.fr » Auto / Moto » Peinture auto : quel type de peinture auto choisir ?

Peinture auto : quel type de peinture auto choisir ?

Le domaine de l’automobile ne cesse de progresser, et cela n’exclut pas la peinture auto. Aujourd’hui, on trouve une large gamme de choix de couleurs, de performances ou de composition de moins en moins nocive.

Type de peintures auto

Que ce soit pour protéger ou pour donner un aspect gratifiant, on distingue trois types de peinture destinés à l’industrie automobile :

  • Les peintures cellulosiques : ce sont les plus anciennes peintures sur le marché, elles sont fortement diluées dans des solvants pour pouvoir être utilisées. Mais de nos jours, elles ne sont présentes qu’en forme de bombes aérosols utilisées pour des retouches. Elles ont un brillant profond, haut pouvoir remplissent, sèchent très vite et résistantes à l’eau et aux conditions atmosphériques. Elles assurent également un dépolissage facile au savon. Cependant, elles se rayent facilement, elles sont peu couvrantes, très coûteuses, ternissent avec le temps et ont une forte teneur en COV (composés organiques volatiles).
  • Les peintures synthétiques (glycérophtaliques) : ces peintures, à résine synthétique et à séchage rapide, ont remplacé la peinture cellulosique. Elles sont faciles à appliquer et ont un bon pouvoir garnissant et une bonne souplesse. Mais malheureusement, leur dureté est obtenue un mois après leur application. De plus, elles sont oxydables, incompatibles avec les laques acryliques et seulement applicables en cabinet de pistolage hors poussière.
  • Les peintures acryliques et vinyliques : principalement employées sur les automobiles haut de gamme, elles sont thermodurcissables ou thermoplastiques selon la couleur et l’effet souhaité. Elles sont hydrodiluables, inoxydables et durcissent très rapidement (5min à 10min seulement). Mais, bien qu’elles soient très performantes, elles ont quelques inconvénients comme le temps d’évaporation du solvant entre chaque couche et le coût élevé.

Peinture auto : les étapes à suivre

Ces étapes peuvent êtres réalisées par un professionnel ou un amateur, à condition de bien se protéger :

  • Avant toute chose, il faut nettoyer la voiture et la laisser complètement sécher.
  • Ponçage : suppression des inégalités de surface en utilisant des abrasifs comme du papier de verre.
  • Réparation : il faut boucher tous les trous de rouille pour éviter l’infiltration de la peinture.
  • Recouvrir d’adhésive les parties qui ne doivent pas être touchées (vitres, rétroviseurs, poignées…).
  • Commencer par appliquer la peinture grossièrement et attendre que ça sèche complètement pour pouvoir appliquer une deuxième couche soigneusement.
  • Enfin, polir la carrosserie à l’aide d’une pâte de polissage pour faire ressortir toute l’intensité de couleur et de brillance.

Avec la cadence de progression du domaine de la teinture auto et l’innovation scientifique, des produits encore plus performants pourraient voir le jour d’ici peu, avec beaucoup moins d’éléments nocifs, plus résistants et faciles à appliquer.

Dans la vie, je suis passionné par plusieurs choses : le bon vin, la bonne nourriture mais aussi le design d’intérieur. Aussi, c’est de toutes ces thématiques (et de bien d’autres encore) dont je vous parle ici. Avec moi, des conseils, des astuces et des informations intéressantes vous attendent !

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *