Les différents modes de transport « verts » en ville.

Depuis quelques années, la tendance est au développement durable et à la consommation écologique. Petit à petit, les villes ont privilégié les modes de transport « verts » dans les rues. Les habitants aussi n’hésitent plus à délaisser leur voiture pour les petits trajets.

Pour lutter contre la pollution, les villes se mettent au vert.

Afin de limiter la pollution atmosphérique et de lutter contre le réchauffement climatique, les municipalités ont du trouver des astuces pour encourager les automobilistes à délaisser au maximum leurs véhicules. L’objectif est aussi de diminuer la quantité des bouchons en ville et donc d’améliorer la qualité de vie des habitants.

Pour cela, beaucoup de grandes villes ont mis en place le système du Vélib. Ce système simple consiste à louer un vélo pour se déplacer dans les rues et à le déposer dans n’importe quel point de location. Ainsi, les utilisateurs se sont laissé séduire par le côté pratique et écologique de l’idée. Par ailleurs, les villes tendent de plus en plus à limiter l’accès à certaines rues aux véhicules à moteur.

Les automobilistes ont diversifié leurs méthodes de déplacement.

Avec la flambée du prix du carburant, beaucoup d’automobilistes se laissent tenter par d’autres modes de transports moins coûteux. Ainsi, beaucoup adoptent la traditionnelle marche à pied pour se déplacer. Le vélo est aussi un moyen de plus en plus prisé. Il permet de se faufiler dans les bouchons et d’y perdre ainsi beaucoup moins de temps. Sur les trottoirs, il est également possible de se déplacer plus rapidement au moyen de trottinettes et de skateboard.

Par ailleurs, certains automobilistes utilisent leur voiture simplement parce qu’ils ont de grandes distances à parcourir. Pour cela, ils privilégient les transports en commun : bus et métro. Même si ces moyens de transport polluent toujours d’une façon ou d’une autre, ils permettent néanmoins de réduire la masse de voitures présentes dans les rues. Le tramway, lui, est totalement électrique. Ainsi, la pollution atmosphérique est tout de même limitée et les bouchons également.

Des solutions écologiques adaptées à l’utilisation de la voiture.

Malgré qu’on ne puisse pas toujours y échapper, des solutions existent pour faire de nos trajets en voitures des déplacements moins coûteux et moins polluants. Tout d’abord, le concept de Vélib s’est diversifié : certaines villes proposent des petites voitures électriques en location libre-service. Il est donc devenu possible de louer des voitures 100% électriques pour réaliser ses trajets en ville.

Par ailleurs, il est toujours possible de partager sa voiture, en réalisant des covoiturages. Des sites proposant de mettre en relation les personnes souhaitant faire des covoiturages ont vu le jour ces dernières années. Ainsi, chacun participe aux frais liés à l’utilisation de la voiture, à la limitation des bouchons et de ce fait, à la diminution de la pollution. D’autres solutions telles que l’auto-partage sont également envisageables dans certains cas où les personnes concernées utilisent peu leur véhicule.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de vote)
Loading...

Dans la vie, je suis passionné par plusieurs choses : le bon vin, la bonne nourriture mais aussi le design d’intérieur. Aussi, c’est de toutes ces thématiques (et de bien d’autres encore) dont je vous parle ici. Avec moi, des conseils, des astuces et des informations intéressantes vous attendent !

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *