Tout savoir sur le traitement acoustique d’un studio d’enregistrement

L’une des erreurs majeures d’un débutant qui se lance dans la création d’un studio d’enregistrement est qu’il sous-estime grandement, l’importance de l’acoustique de l’espace. En effet, beaucoup présument qu’avoir un bon micro et des enceintes de qualité, est l’essentiel lorsqu’il s’agit d’obtenir un bon son. Contrairement à ce que ces petits génies pensent, le traitement acoustique et l’isolation sont maître mot dans le domaine des studios d’enregistrement.

Traitement acoustique ou isolation sonore, que choisir ?

Beaucoup de musiciens et d’autres professionnels des studios d’enregistrement confondent les deux termes alors qu’une différence majeure se les distingue. En effet, l’isolation sonore a pour principal objectif de réduire le volume de son qui circule à l’intérieur mais également à l’extérieur de la pièce et ce en :

  • bloquant les sons à partir de matériaux épais et lourds de construction,
  • bouchant les trous et éventuels vides qui pourraient laisser passer l’air dans les portes et fenêtres.

Ainsi, il est possible dans ce cas d’enregistrer sans pour autant se soucier de ses voisins. D’autre part, le traitement acoustique lui, a pour objectif de contrôler les réflexions sonores à l’intérieur de la pièce d’enregistrement afin d’obtenir des enregistrements de qualité supérieure. Ainsi, il est plus qu’important d’avoir conscience de ces deux notions et de leur différence. Le traitement acoustique peut comprendre une isolation sonore.

Eléments et fonctionnement d’un traitement acoustique pour studio

Il faut savoir qu’un traitement acoustique comprend plusieurs éléments qui lui permettent de fonctionner correctement et qui permettent par ailleurs, d’optimiser l’utilisation. Ainsi, pour mieux comprendre ce fonctionnement, il est important de se pencher sur cette composition :

  • les absorbeurs de basses : ce premier élément fondamental permet d’absorber les fréquences basses. Il représente en réalité des absorbeurs avec bande large. Autrement dit, ces derniers sont plus efficaces lorsqu’il s’agit de retenir les aiges et les médiums. C’est pour cela qu’il est souvent nécessaire de rajouter d’autres éléments. Pour le studio d’enregistrements, les absorbeurs de basses sont fondamentaux,
  • les panneaux acoustiques : cet outil additionnel est compétent dans le domaine d’absorbance où l’absorbeur de basses est inutile. Plus fins, les panneaux acoustiques parviennent à couvrir une surface plus importante à moindre prix,
  • Les diffuseurs : beaucoup estiment que l’utilisation d’un diffuseur au sein d’un studio d’enregistrement reste réduite et n’est donc pas nécessaire. ainsi, leur utilisation dépend principalement du lieu et de l’acheteur. La première chose à faire est de s’occuper surtout de l’absorption et des diffuseurs.

Bien qu’il soit possible de retrouver ces éléments séparément sur le marché, leur montage est un véritable casse-tête. Pour éviter de se retrouver avec une charge de travail inutile, des marques telles que Primacoustic et Auralex proposent des dispositifs déjà complets, qui parviennent à isoler les pièces entièrement.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 8 votes, moyenne : 4,88 sur 5
Loading...

Dans la vie, je suis passionné par plusieurs choses : le bon vin, la bonne nourriture mais aussi le design d’intérieur. Aussi, c’est de toutes ces thématiques (et de bien d’autres encore) dont je vous parle ici. Avec moi, des conseils, des astuces et des informations intéressantes vous attendent !

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *