Dans quel métier doit-on poter un pantalon bleu de travail ?

PlaineDeFrance.fr » Maison / Entretien » Travaux » Dans quel métier doit-on poter un pantalon bleu de travail ?

Le « bleu de travail« , appelé également « bleu de Berlin » tire son origine de la couleur en question, découverte dans la capitale allemande. Dès le 18ème siècle, le bleu s’était imposé comme une couleur tendance, usitée dans plusieurs corps de métiers. Si, du reste, le bleu était si abondamment utilisé dans les tenues vestimentaires de bien de secteurs, c’est qu’il était économique et peu coûteux à produire. Le bleu de travail était donc né avec lui des considérations précises liées au travail telles que la sécurité, la praticité et la fonctionnalité.

Pantalon bleu de travail obligatoire : quels métiers concernés ?

A la question : « mon employeur a-t-il le droit de m’imposer une tenue vestimentaire dans le cadre de mon travail ? » la réponse est affirmative. En vertu d’une norme incluse dans le Code du Travail, un employeur peut tout à fait exiger à son employé une tenue s’il la juge nécessaire. Certaines activités professionnelles appellent tout naturellement des tenues précises et cadrées. L’employeur doit, dans ce cas, veiller à ce que la tenue exigée soit conforme au métier effectué. Elle peut être selon le cas privilégier la sécurité de l’employé ou prévenir d’éventuelles salissures, par exemple. En tout état de cause, parmi les métiers imposant légalement un pantalon bleu de travail, on trouve entre autres :

  • Les métiers en contact avec la clientèle : un employeur peut en toute légitimité proscrire à ses employés le port d’un survêtement, par exemple, au lieu d’un pantalon ou d’une tenue appropriée pour se présenter devant la clientèle. Ceci relève d’une incompatibilité vestimentaire évidente.
  • Les métiers sujets à l’insalubrité : nombre de métiers exposent les employés à des salissures denses au quotidien. A ce titre, l’employeur propose, voire impose, une tenue idoine en congruité avec les tâches effectuées. Le but étant de protéger les salariés contre de tels désagréments. Le bleu de travail est évidemment offert gratuitement par l’entreprise.
  • Les métiers exigeant une sécurité accrue : il tombe sous le sens que si un salarié encourt des risques à l’exercice de ses fonctions, une tenue appropriée -privilégiant l’aspect sécuritaire- doit lui être allouée.

Précisons d’ailleurs que ces bleus de travail fournis par les employeurs doivent être pris en charge par l’entreprise. La prise en charge peut, le cas échéant, être assumée par le salarié moyennant une prime forfaitaire.

Comment s’habiller au travail ?

La loi a légiféré dans ce sens et les employés n’ont pas à cette titre une liberté fondamentale de se vêtir. Une jurisprudence existe, elle peut être invoquée par votre employeur si toutefois vous réfutez le port de votre pantalon bleu de travail. Si vos supérieurs jugent votre tenue indécente ou incompatible avec vos fonctions, ils peuvent à bon droit vous l’interdire.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 1 votes, moyenne : 5,00 sur 5
Loading...

Laisser un commentaire