Sophie La Girafe : un jouet sain et sûr pour bébé

PlaineDeFrance.fr » Parents » Bébé » Sophie La Girafe : un jouet sain et sûr pour bébé

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi les jouets pour bébé. Lorsque l’on vient d’avoir son premier enfant, on a souvent du mal à trouver son bonheur en matière de jouets, et il n’est pas rare de se poser tout un tas de questions qui vont de l’utilité à la sécurité. Mais s’il y a bien un jouet qui traverse les générations jusque-là, c’est bel et bien Sophie La Girafe. Un certain nombre de rumeurs est venu ternir l’image de cet incontournable. Comment démêler le vrai du faux ?

Sophie La Girafe : un jouet qui traverse les générations

Cela fait maintenant 55 ans que Sophie La Girafe est dans presque toutes les chambres pour bébés. Elle a tout pour plaire : des couleurs douces, une texture agréable, une odeur qui n’a rien pour déplaire à bébé et un « pouet » qui a toutes les chances d’amuser les petits.

Quand les magasins de jouets pour bébé pullulent de choix, on peut avoir du mal à choisir. Mais Sophie La Girafe continue de faire l’unanimité principalement pour cette raison : elle stimule tous les sens de bébé. Et, pour ne rien gâcher, elle est fabriquée en France à partir de caoutchouc 100 % naturel. Alors, lorsque les rumeurs de toxicité ont commencé à faire leur apparition, les fervents supporters de Sophie se sont, eux aussi, fait entendre.

La société Vulli, à l’origine de la création et de la commercialisation de notre Sophie nationale, a toujours été transparente dans le processus de fabrication du jouet. Le caoutchouc choisi provient de Malaisie, il est entièrement naturel. C’est le même qui est utilisé dans la conception de matériel médical. Difficile alors de ne pas être rassuré.

De plus, depuis 2011, chaque modèle affiche un numéro de lot situé à l’arrière d’une de ses pattes. Cela permet de profiter d’une traçabilité complète du produit, qu’il s’agisse de la date de production ou des analyses de laboratoire qui y correspondent.

Sophie La Girafe

D’où vient le caoutchouc utilisé pour Sophie La Girafe ?

Il est tout à fait normal de se poser cette question. En 1839, les premières transformations du latex d’hévéa sont réalisées grâce à l’invention du procédé de vulcanisation. On la doit à Charles Goodyear. Et le caoutchouc utilisé par la société Vulli provient uniquement d’hévéa de Malaisie.

Tous les matins, avant le lever du jour, un lait fluide est tiré du dessous de l’écorce de ces arbres. Il s’agit d’un latex souple et étanche. C’est lui qui permet de concevoir Sophie La Girafe, et ce, après 14 opérations manuelles. Eh oui, ce célèbre jouet est conçu à la main !

Alors, doit-on réellement douter de Sophie La Girafe ? La réponse est non, puisqu’elle répond à toutes les exigences liées à la réglementation la plus stricte des jouets pour enfants. Il s’agit de l’un des jouets les plus sains et les plus sûrs disponibles sur le marché. Après 55 ans de bons et loyaux services, Sophie La Girafe a encore de très beaux jours devant elle !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de vote)
Loading...

👨‍✈️ Votre guide aujourd'hui

Arnaud Dubois

Arnaud Dubois

Dans la vie, je suis passionné par plusieurs choses : le bon vin, la bonne nourriture mais aussi le design d’intérieur.
Ce n'est pas pour rien que je suis rédacteur et c’est de toutes ces thématiques (et de bien d’autres encore) dont je vous parle : des conseils, des astuces et des informations !

Laisser un commentaire