Comment sevrer son bébé : tout savoir sur le sevrage

Le sevrage est tout ce qu’il y a de plus naturel chez le nourrisson, et fait partie de son développement. C’est un genre de processus assez progressif pour introduire d’autres aliments, sans pour autant cesser l’allaitement. Il faut savoir que le fait d’allaiter votre nourrisson le plus longtemps qui soit est ce qu’il y a de meilleur, et même si on recommande d’allaiter son enfant que pendant les six premiers mois de sa vie, l’allaitement peut durer jusqu’à ses deux ans, voir plus longtemps s’il le désire, et si toutefois, vous en êtes capable.

A travers ces quelques lignes, nous allons donc vous expliquer toutes les étapes du sevrage, et comment procéder tout au long, avec les directives nécessaires.

Quand faut-il sevrer son bébé ?

Il est toujours utile de s’informer sur ce genre de détails. Le nourrisson commencera la consommation d’autres aliments à partie de ses six mois environ, en moyenne. Il faut savoir que même si vous l’allaiter, il aura besoin d’autres aliments nutritifs pour répondre à tous ses besoins vu qu’il est en pleine période de croissance. N’oubliez pas non plus que vous pourrez poursuivre le processus d’allaitement, tout en introduisant à votre enfant de nouveaux aliments. Si vous avez des doutes sur le sujet, voici quelques principaux points qui pourront vous guider, pour savoir quand est-ce qu’il faut donner de nouveaux aliments à votre bébé :

  • L’enfant arrive enfin à s’asseoir sans que vous n’intervenez, et il maîtrise les muscles de sa nuque et de son cou.
  • L’enfant a, un appétit bien plus ouvert que par le passé, et le simple fait de l’allaiter ne lui suffit plus.
  • L’enfant semble porter un certain intérêt à la nourriture lorsque le reste de votre famille est à table.
  • Lorsque vous lui faites goûter quelque chose de nouveau, il ne recrache pas l’aliment, mais le conserve dans sa bouche.
  • L’enfant ouvre instinctivement la bouche lorsqu’on lui présente quelque chose à manger.
  • Si jamais quelque chose lui déplait, il vous le fera savoir simplement en crispant les lèvres, ou en détournant la tête de côté.

Vous pouvez également vous-même planifier le sevrage, en essayant de donner de nouveaux aliments à l’enfant, ou attendre qu’il vous le fasse comprendre lui-même.

Si jamais l’enfant décide de gérer le sevrage par lui-même, il commencera à s’adapter à un certain type d’aliments bien plus solides, ou du moins, variés du reste, sans pour autant qu’il n’abandonne l’allaitement. Tout en suivant ce rythme, plus le nourrisson changera son alimentation et découvrira de nouveaux aliments, plus il a de chance de laisser tomber l’allaitement vers ses deux ans au minimum, ou vers ses quatre ans, si il tarde.

Comment faire pour sevrer son bébé ?

Même si vous n’avez jamais fait cela auparavant, c’est un processus tout à fait naturel qui ne dépend que de vous et de votre nourrisson. Vous devez quand même faire attention, si l’enfant refuse de nouveaux aliments pendant trop longtemps, vous aurez peut-être besoin de l’aide d’un spécialiste.

Voici donc quelques mesures à prendre, pour être sûr de faire le bon geste, et que cela ne soit pas désagréable, ni pour vous, ni pour votre bébé :

  • Commencez tout d’abord par réduire les séances d’allaitement, et remplacez-les par un autre aliment.
  • Ne forcez pas les choses, et surtout n’essayez pas d’accélérer le processus.
  • Essayez de diversifier, en donnant à quelqu’un d’autre la tâche de nourrir l’enfant, variez l’aliment en lui donnant des céréales, de la compote ou autre, voir même du lait dans une petite tasse.
  • Veillez à vérifier les signaux que vous envoie votre bébé, si par exemple il n’en veut plus, cela ne sert strictement à rien de le forcer.
  • Si votre bébé prend un biberon, gardez-le contre vous, cela renforcera le lien, et rendra le processus de sevrage moins pénible pour vous deux.

Sachez tout de même que le fait d’allaiter votre enfant le plus longtemps qui soit est ce qu’il y a sans doute de meilleur pour sa santé et sa croissance. Vous pouvez également poursuivre l’allaitement en même temps qu’il se nourrit d’autre chose en parallèle, et veillez également à choisir les bon aliments pour sa croissance, sans pour autant vouloir forcer et précipiter les choses.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de vote)
Loading...

Dans la vie, je suis passionné par plusieurs choses : le bon vin, la bonne nourriture mais aussi le design d’intérieur. Aussi, c’est de toutes ces thématiques (et de bien d’autres encore) dont je vous parle ici. Avec moi, des conseils, des astuces et des informations intéressantes vous attendent !

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *