Colique néphrétique traitement : le meilleur moyen de se débarrasser d’une douleur insoutenable

La colique néphrétique est un terme pour décrire une douleur sourde, aiguë et brusque qui survient d’un seul côté dans la région lombaire et abdominale. Il peut y avoir une irradiation de la douleur vers l’aine et le flanc, sans compter les parties génitales.

La crise de colique néphrétique sera souvent accompagnée de symptômes spécifiques et qui la caractérisent. Le début brutal de la douleur insoutenable, les problèmes de miction, les sueurs froides et l’agitation seront des facteurs pouvant aider à faire le diagnostic.

La patient s’agitera, sera anxieux et cherchera une position antalgique pour le soulager. La douleur sera ressentie sous forme de déchirure, de brûlure ou de piqûre.

Les causes de la colique néphrétique sont généralement la lithiase (Calcul) au niveau de l’uretère (L’uretère est ce qui relie la vessie aux reins ; il ne faut pas confondre avec l’urètre qui relie la vessie à la sortie des parties génitales), la migration d’un caillot sanguin ou encore une malformation urétérale. L’une de ces causes induira une augmentation de la pression des voies urinaires ou rénales.

La colique néphrétique est considérée comme une urgence médicale, il faudra donc aller consulter un médecin dans les plus bref délais. Surtout si des symptômes tels que la fièvre, des frissons, des vomissements, du sang dans les urines ou encore une rétention urinaire surviennent.

Quelles sont les causes d’une colique néphrétique ?

La colique néphrétique sera d’apparition brusque, généralement, c’est les microtraumatismes qui la déclenchent comme un long voyage en voiture ou encore une mauvaise hydratation.

Mais ces microtraumatismes ne sont que les facteurs déclenchants de la crise, les causes réelles sont toutes autres. En voici des exemples :

  • Une lithiase (ou calcul) est la cause principale de survenue d’une colique néphrétique. Une lithiase est en fait un petit bout de pierre qui se forme dans les canaux urinaires (Plus précisément les uretères qui sont ces tuyaux qui relient les reins à la vessie) à cause du calcium contenu dans l’urine. L’obstruction des voies urinaires par cette petite pierre causera la colique néphrétique.
  • Une pression exercée sur les uretères par un autre organe, généralement à cause d’une tumeur.
  • Une malformation urétérale ou une inflammation.
  • La migration d’un caillot sanguin.

Quels symptômes a-t-on lors d’une colique néphrétique ?

Une colique néphrétique sera caractérisée par l’apparition brusque et rapide des symptômes la caractérisant. En voici les principaux :

  • Une douleur intense survenant brusquement avec sensation de déchirure ou de brûlure.
  • Pâleur extrême, anxiété et agitation pour trouver une position moins douloureuse ou antalgique.
  • Douleur lors de la miction (lorsque vous urinez).
  • Il y a quelquefois du sang dans les urines.
  • Un arrêt de la miction durant 24h : Si vous n’urinez pas au bout de 24h, c’est qu’il y a un grave problème, il faudra consulter un médecin en urgence.
  • Fatigue, fièvre, frissons et détérioration de l’état général : Aussi une cause de consultation en urgence.
  • Les vomissements, un malaise ou encore une douleur encore plus intense ou modifiée sont comme les symptômes du haut des signes qu’il faut consulter en urgence.

Si vous avez l’un des 3 derniers symptômes (ou les trois en même temps), si vous avez ou avez eu une insuffisance rénale ou si vous n’avez qu’un seul rein, il vous faudra appeler immédiatement le Samu.

Comment traiter une colique néphrétique ?

La crise de colique néphrétique est une urgence médicale pouvant rapidement dégénérer et causer la mort dans certaines situations. Voilà pourquoi, il est essentiel d’aller consulter un médecin en urgence afin qu’il puisse déterminer le problème et le traitement adéquat. Voici des exemples de traitements que peut vous prescrire votre médecin :

  • En premier lieu, le médecin prescrira des antalgiques et autres antidouleurs afin de vous soulager.
  • Ensuite, il vous prescrira des médicaments selon la gravité de la situation et surtout selon l’obstacle en cause : Des antispasmodiques pour les calculs ou des AINS par exemple
  • Boire peu d’eau pendant 24h (moins de 1 litre) afin de ne pas encombrer les reins tant que l’obstruction n’est pas éliminée.

Si votre médecin vous prescrit un traitement pour la colique néphrétique et que vous n’allez pas mieux, il faudra aller consulter à nouveau le plus rapidement possible ; comme cité plus haut, la crise de colique néphrétique est considérée comme une urgence médicale.

Colique néphrétique : des traitements naturels à base de plantes

Précédemment dans notre article, nous avons vu le symptôme colique néphrétique, nous nous sommes également intéressés à la corrélation colique néphrétique alimentations, et nous avons vu la colique néphrétique causes.

Maintenant, nous allons voir quels sont les traitements naturels qui pourront vous aider à combattre ce phénomène. Sachez notamment que les plantes pourront vous aider, notamment si elles sont prises en infusion :

  • Optez pour une tisane à base de reine des près, de millepertuis, et d’ortie. Ce sont des plantes qui sont antiseptiques, qui soulagent la douleur, et qui pourront véritablement intervenir dans votre guérison
  • Nous pouvons également vous citer la tisane de tilleul, un remède très efficace

Lorsque vous souhaitez vous soigner, il est intéressant de prendre connaissance de la colique néphrétique traitement naturel.

Dans certains cas, les résultats sont vraiment intéressants. Une autre astuce qui vous fera du bien ?

Appliquer de la chaleur.

Coliques néphrétiques : soulagez-vous avec la chaleur

Le chaud permet de détendre les muscles, de vous relaxer, mais il vous anesthésie très légèrement, ce qui peut participer à votre rétablissement. Mais alors, comment faire pour profiter des vertus de la chaleur ?

  • Vous pouvez appliquer une bouillotte sur les zones qui vous font souffrir, le bas du dos ou encore le ventre, et laissez agir la bouillotte. Faites-la réchauffer, si cela vous fait du bien. En effet, il n’existe pas de contre-indications
  • Dans le commerce et sur Internet, vous allez également trouver des pommades thermo chauffantes, à base d’aloe vera notamment. Il vous suffit de l’appliquer sur les endroits douloureux de votre corps. Le produit va alors chauffer, et vous profiterez d’une agréable sensation

Autre chose également : n’hésitez pas à utiliser les huiles essentielles (avec parcimonie cependant).

Les huiles essentielles pour soulager colique néphrétique

Certaines huiles essentielles, appliquez sur votre peau, pourront vous faire du bien :

  • L’huile essentielle de basilic
  • L’huile essentielle de khella
  • L’huile essentielle de bigarade

Vous pouvez demander des conseils à votre pharmacien, qui saura vous apporter des réponses.

Autres astuces pour soulager les coliques néphrétiques

Si vous avez des coliques néphrétiques en raison de calcul, alors nous vous conseillons vivement de boire deux grands verres d’eau, avant d’aller vous coucher.

En effet, lorsque vous allez aux toilettes la nuit, les urines sont plus concentrées, et cela vous permettra peut-être d’expulser les caillots qui vous font souffrir.

Le jus d’orange est également une bonne idée, pour évacuer les calculs. En revanche, évitez les boissons alcoolisées !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 2 votes, moyenne : 2,00 sur 5
Loading...

Dans la vie, je suis passionné par plusieurs choses : le bon vin, la bonne nourriture mais aussi le design d’intérieur. Aussi, c’est de toutes ces thématiques (et de bien d’autres encore) dont je vous parle ici. Avec moi, des conseils, des astuces et des informations intéressantes vous attendent !

1 commentaire pour cet article
  1. calmettes christine

    prendre de la tisane de aubier de tilleul et boire vichy celèstin tres efficace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *