Crises d’angoisse que faire : comment faire pour aller mieux

PlaineDeFrance.fr » Santé » Maladies / Effets secondaires » Crises d’angoisse que faire : comment faire pour aller mieux

Les problèmes et les troubles psychologiques sont très nombreux, mais l’un des plus répandus et des plus connus s’avère être les troubles panique ou « crises d’angoisses ».

Lorsqu’une personne est atteinte de ce mal, elle aura tendance à avoir des crises dites de panique, à des moments inopportuns, hasardeux ou bien lors d’évènements précis ou à cause de paroles spécifiques.

On retrouve les crises de paniques généralement dans le trouble anxieux, mais pas uniquement, étant donné qu’un évènement traumatisant, dans l’enfance ou même une fois adulte, peut causer des angoisses se manifestant par des signes physiques comme une pâleur extrême, une difficulté à respirer ou encore la tétanie…etc.

Les symptômes des crises d’angoisses ou attaques de paniques, peuvent être assez spectaculaires et lorsque c’est le cas, cela augmente le trouble de la personne concernée qui paniquera encore plus en se sentant perdre pied.

Quelles sont les causes d’attaques de panique ?

Lorsqu’une attaque survient, elle est généralement causée par un évènement traumatisant ou effrayant, mais cela peut être isolé.

Or, lorsque cette crise se répète et devient récurrente, cela devient un trouble psychologique ou « crise d’angoisse ». Ce trouble aura forcément un facteur déclenchant, et ces facteurs déclenchants sont souvent :

  • Cela peut souvent être secondaire à un trouble sous-jacent comme les troubles anxieux, les dépressions ou encore les névroses.
  • Cela peut être secondaire à un traumatisme survenu lors de l’enfance ou même à l’âge adulte pour certaines situations (tentative de meurtre à l’encontre d’un proche ou à son encontre, situation de mort imminente, mort d’un proche…etc.).
  • La crise d’angoisse peut être due à une phobie quelconque et le déclencheur de cette phobie sera bien évidemment le déclencheur de la crise d’angoisse (généralement l’agoraphobie ou la claustrophobie).
  • Les troubles paniques sont aussi causés par des substances qui agissent sur certains neurotransmetteurs.
  • Les chercheurs et les médecins s’accordent à dire que les facteurs biologiques, génétiques, psychologies, environnementaux, mais aussi cardiovasculaires se combinent pour donner lieu à des crises d’angoisse.

Quels sont les symptômes d’une crise d’angoisse ?

Ce trouble de peur panique ne se manifestera pas uniquement par des réactions physiques, mais aussi par des réactions psychiques et comportementales. Le problème sera de survenue brusque, d’évolution rapide, et d’une intensité sans nom.

Voici les symptômes que vous pourriez observer chez une personne en pleine crise de panique :

  • Une difficulté à respirer, une hyperventilation, voire un blocage complet de la respiration
  • Une pâleur extrême allant jusqu’à la lividité.
  • Des palpitations cardiaques et un rythme cardiaque bien plus rapide.
  • Des tremblements très importants au niveau de tout le corps (les mains, bras, muscles…etc.)
  • Des sueurs froides (ou une sensation de chaleur étouffante) et des frissons.
  • Des vomissements, nausées, et même des vertiges et pertes de connaissance.
  • Des peurs irrationnelles et incontrôlables comme la peur de la mort, de l’évanouissement, de l’étouffement, mais aussi de la folie).
  • Une tétanie complète du corps, une hébétude et l’incapacité de contrôler son corps et ses pensées.

Y a-t-il des complications aux crises d’angoisses ou des maladies associées ?

Lorsqu’une personne souffre de crises d’angoisses récurrentes, il y a de fortes chances qu’elle souffre aussi d’autres troubles psychologiques. La plupart du temps, il est difficile, voire impossible de savoir si c’est les troubles de peur panique qui résultent de cette maladie ou le contraire.

Voici certaines de ces maladies :

  • Une phobie quelconque mais surtout les agoraphobies ou les claustrophobies
  • Les troubles anxieux généralisés
  • Les dépressions
  • Des névroses
  • Les troubles de stress post traumatique ou TSPT (généralement le déclencheur des troubles panique est lié au déclencheur des troubles de stress post traumatique)
  • Un trouble obsessionnel compulsif ou TOC
  • Certains troubles peuvent apparaître à cause de la peur panique récurrente comme une anxiété d’anticipation d’une scène de crise d’angoisse.
  • Certaines personnes souffrant de peurs paniques fréquentes (jusqu’à plusieurs par jour, des fois) peuvent avoir des envies suicidaires ou abuser d’alcool ou de drogues.

Que faire lorsqu’une crise d’angoisse survient ?

  • La première des choses à faire est de faire une liste, répertoriez ce que vous voyez ou écoutez afin de vous reconnecter à la terre ferme.
  • Respirez profondément et très doucement, prenez le temps d’avaler les goulées d’air et de les expirer afin d’éviter (ou de calmer) l’hyperventilation.
  • Concentrez-vous sur vos sens et ce qu’ils perçoivent, cela vous permettra de vous distraire l’esprit.
  • Essayez de faire de l’exercice, marcher, faire du sport, de la relaxation musculaire, du yoga…etc lorsque vous sentez la crise arriver.
  • Ecoutez une musique relaxante et tentez de vous détendre et de ne penser à rien.

Que faire quand un proche est atteint de crises d’angoisse ?

Vous n’êtes pas celui qui souffre de crises d’angoisse et vous vous demandez comment vous pourriez aider un être cher qui est sujet à ces troubles ? C’est honorable de votre part et la rédaction est là pour vous donner quelques astuces et quelques conseils à appliquer si vous voyez qu’un de vos amis ou un membre de votre famille est victime de crises d’angoisse.

D’abord, parlez-en avec lui. Il est important de savoir avec quelles manœuvres le mettre à l’aise, et comment l’aider à gérer ses crises d’angoisse. Chaque personne réussit à calmer crise d angoisse de manière différente, il faut comprendre quel type d’anxiété vous avez devant vous pour pouvoir réagir en conséquent et non aggraver ses symptômes en le mettant mal à l’aise.

Ensuite, pensez à créer un petit signe, un genre de code secret entre vous et la personne concernée, pour qu’elle puisse vous dire qu’elle est sur le point de faire une crise d angoisse sans avoir à parler à haute voix.

Ce qu’on vous conseille également, c’est d’isoler cette personne de la foule et des regards. Les personnes victimes d’anxiété ont tendance à ne pas aimer être vues dans cette situation et préfèrent se faire discret. Donc, dès l’apparition des premiers symptômes, isolez-vous avec cette personne pour lui permettre de se calmer en toute sérénité.

Il est important de noter que vous ne pouvez pas l’aider de manière effective. Vous aurez beau faire mille et une recherche sur comment stopper une crise d’angoisse, c’est malheureusement un travail que la personne devra faire sur elle-même pour pouvoir se débarrasser de ses traumatismes et avancer dans sa vie. Ce que vous pouvez faire, c’est la soutenir moralement et lui prouver qu’elle n’est pas seule, qu’elle peut compter sur vous. Ce qu’on vous conseille également, c’est de la pousser à parler pour pouvoir identifier crise d’angoisse cause.

Ne la traitez pas différemment ! C’est un point très important. Nous avons tendance à traiter les personnes malades comme si elles étaient fragiles, en porcelaine. Cela ne fera qu’énerver la personne et lui faire regretter de vous avoir mis au courant pour ses crises. Laissez-la respirer, elle n’est pas différente, car elle est anxieuse.

Compter dans le désordre, une astuce pour calmer une crise d’angoisse

Il n’y a malheureusement pas de crise d’angoisse traitement, mais il est toujours possible de se calmer en essayant de compter à l’envers. Cette technique marche d’autant mieux si vous êtes avec une personne. Répétez à haute voix une suite de chiffres comme celle-ci :

  • 4
  • 8
  • 1
  • 6
  • 11
  • 0
  • 7

Le cerveau ne peut pas avoir l’impression de devenir fou et se concentrer en même temps.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 1 votes, moyenne : 5,00 sur 5
Loading...

Laisser un commentaire

1 Comment