Manque de fer que faire : comment retrouver la pêche

PlaineDeFrance.fr » Santé » Maladies / Effets secondaires » Manque de fer que faire : comment retrouver la pêche

Le fer est l’un des éléments minéraux que l’on retrouve dans le corps humain. Il est essentiel à la fabrication des globules rouges qui vont quant à elles transporter l’oxygène dans le sang et plus précisément par l’hémoglobine.

Mais dès lors que le fer vient à manquer dans le corps humain, les globules rouges diminuent, ce qui veut dire qu’il n’y a plus assez d’hémoglobine pour transporter l’oxygène dans le sang et donc les tissus n’ont plus de quoi se nourrir. Cela va causer sur le long terme ce qu’on appelle une anémie et le corps va se fatiguer et le faire sentir via de nombreux symptômes comme la fatigue générale, des problèmes immunitaires ou encore cardiaques !

En réalité, notre corps élimine chaque jour une infime quantité de fer, et ce sera ensuite à nous d’alimenter notre corps et de lui donner son apport quotidien en fer afin qu’il renouvelle ses stocks. Mais dès lors que l’on néglige ce fait, notre corps nous le fait ressentir via une anémie et bien d’autres maladies encore.

En effet, sur le long terme, une carence en fer peut causer bien des problèmes, dont des troubles de la concentration ou encore de la mémorisation, mais aussi une diminution des performances intellectuelles.

Quels sont les symptômes d’un manque de fer ?

Généralement les carences en fer sont asymptomatiques et ne permettent pas de les détecter via un examen clinique. De sorte que pour déceler un manque en fer, il faut faire un bilan sanguin adéquat.

Mais lorsque la carence enfer est plus importante, certains symptômes peuvent se faire voir :

  • Une fatigue généralisée dans tout le corps à cause de l’oxygène manquant dans les tissus.
  • Une réduction des performances intellectuelles et un manque de concentration de plus en plus accentué.
  • Une diminution des performances du système immunitaire qui laissera passer plusieurs infections.
  • La carence en fer cause des essoufflements et une pâleur du visage et du corps lorsque l’anémie commence à se mettre en place.
  • Une irritabilité et une mauvaise humeur
  • Des nausées et des haut le cœur
  • Lorsqu’une personne est anémique, elle a les ongles et les cheveux secs et cassants
  • Des palpitations même lorsqu’aucun effort n’est fourni.

Quelles sont les causes d’une carence en fer ?

Lorsqu’une carence en fer est décrétée, il faut immédiatement y remédier par une meilleure alimentation et surtout par des compléments en fer. Mais lorsqu’on y regarde de plus près, d’où viennent ces problèmes de fer et pourquoi notre corps manque de fer quelquefois ?

  • Les femmes sont les plus touchées par des carences en fer et c’est normal car des règles trop abondantes peuvent entraîner une trop grosse perte en fer et cela ne sera pas forcément compensable via l’alimentation.
  • L’alimentation : En effet, si vous êtes végétariens ou que vous ne prenez pas un apport adéquat en viandes, vous risquez très certainement de souffrir de carences en fer.
  • Certaines personnes ont un problème d’absorption de fer, et cette mauvaise absorption entraînera un déficit en fer car le corps n’aura plus de quoi compenser les pertes.
  • Les femmes enceintes ont besoin de beaucoup plus de fer et donc peuvent souffrir de carence en fer si elles négligent cela dans leur alimentation.
  • Si vous êtes un sportif de haut niveau et que vous faites des entraînements intensifs.
  • Si vous avez donné votre sang ou si vous le donnez régulièrement, il faut compenser en prenant plus de fer dans votre alimentation, sinon vous risquez d’avoir une carence en fer.

Comment traiter les problèmes de manque de fer ?

Il existe des remèdes pour soigner les carences en fer, les voici :

  • Les compléments alimentaires en fer : des sels ferreux par voie orale en comprimés ou par voie intraveineuse lors d’une hospitalisation.
  • Des suppléments en folate et en vit B12 en intramusculaire
  • Corriger les problèmes d’alimentation en équilibrant les repas et les apports alimentaires.
  • Arrêter les aliments qui peuvent aggraver les carences en fer comme le thé qui aide à son élimination.
  • Arrêter tout médicament pouvant entraîner ou aggraver une carence de fer.
  • Trouver un traitement pour les règles trop abondantes.
  • Si l’anémie est due à des hémorragies récurrentes ou ayant une cause précise, soigner et traiter ces causes.

Quel régime alimentaire privilégier lors d’une carence en fer ?

Le manque de fer est une carence qui génère énormément de fatigue. Ainsi, pour pallier à ce problème efficacement, choisir un régime alimentaire est essentiel. Pour ce faire, voici la liste des produits à privilégier :

  • Les produits animaux : ces aliments représentent la source la plus intéressante de fer étant donné qu’en plus d’être riches, ils présentent une structure très bien assimilée par le métabolisme. Ce fer Héminique est encore plus présent dans le boudin noir qui est conseillé pour les déficits en fer.
  • La vitamine C : cet élément permet d’améliorer l’assimilation du fer issu des végétaux. Ainsi, il est plus que nécessaire de consommer des fruits et légumes riches en vitamine C comme le Kiwi, le poivron, le chou, les épinards, les fruits rouges, le cassis et les différents agrumes. L’idéal serait d’opter pour des aliments crus et frais.
  • Les viandes rouges : considérée comme les produits de référence en termes d’apport en fer, la viande rouge est excellente. Celle-ci répond à tous les besoins du corps efficacement. Il reste cependant nécessaire d’éviter tout apport excessif pour éviter les risques d’inflammation de bas-grade.
  • Les algues : cette source très significative de Fer est accessible, efficace et très bien assimilée. Le produit phare de cette catégorie est la spiruline enrichie en Fer ou encore, le Wakame et Dulse.

Il est toutefois nécessaire de faire attention à certains aliments qui contiennent des éléments pouvant bloquer ou réduire l’assimilation des minéraux tels que le Fer. En effet, une fois que les symptômes du manque de fer sont là, il sera nécessaire d’éviter :

  • L’acide Phytique qui est très présent dans le blé, le riz complet et beaucoup de légumineuses comme les lentilles et les fèves.
  • Les épinards cuits, la rhubarbe, le cacao et les betteraves qui sont riches en acide oxalique.
  • Les produits riches en magnésium et en calcium tels que les produits laitiers, le soja ou les œufs.
  • Les phosphates présents dans les additifs qu’on retrouve dans les fromages, les saucisses et la viande.

En somme, les alimentations riches en végétaux satisfont tous les besoins en fer. Ainsi, les végétariens et les végans présentent généralement un statut nutritionnel adapté. Les cuissons suffisantes et la germination permettent de limiter de manière significative l’action des Phytates. C’est également le cas de la consommation des pains au levain à fermentation longue connus pour réduire les effets, contrairement à la levure de fermentation courte. Effectivement, maintenir une consommation de légumineuse complète contribue à couvrir l’ensemble des besoins en fibre.

Alors que les symptômes de carence en fer sont pris très au sérieux, beaucoup négligent ceux dus au surplus de ferritine. En effet, dans tous les cas, avoir un équilibre est plus que nécessaire. Toute baisse ou excès peut avoir des conséquences diverses sur l’organisme.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de vote)
Loading...

Laisser un commentaire