Comment reconnaitre une fausse couche : les signes à ne pas manquer

C’est bien connu, être une maman, c’est le calvaire d’un point de vue émotionnel ! Et nous ne parlons pas là des petits soucis hormonaux, mais le stress excessif que subissent toutes les mamans concernant leurs enfants, et plus spécialement concernant les enfants à naître. En effet, les femmes ont toutes une peur inavouée ou non, c’est celle de faire une fausse couche.

Perdre un enfant est terrible, et que celui-ci ne soit pas encore né, ne diminue en rien la douleur de cette perte et c’est exactement ce qu’appréhendent beaucoup de femmes (de parents, n’oublions surtout pas le père qui se ronge les ongles ou qui, à côté de sa tendre épouse ou amie subira tous les symptômes de la grossesse nerveuse !).

Le pire, c’est bien entendu pour les femmes ayant déjà subi une (ou plusieurs) fausse couche. Repasser par la grosse devient alors un calvaire émotionnel, un terrible périple et une bataille à réaliser. L’appréhension est double et la peur est tétanisante et ne s’en va (et pas totalement !) que lors de la naissance du petit bout de chou. C’est dans ces moments-là que vous trouverez les mamans cherchant frénétiquement sur le net ou dans tous les livres à portée de main les raisons d’une fausse couche, elles seront là à se culpabiliser et à croire que c’est de leur faute, ou qu’elles sont maudites.

Mais s’il y a bien une chose que tout parent doit comprendre, c’est que la culpabilité ne sert à rien que qu’ils ne sont nullement coupable de ce qui arrive. Les risques de fausses couches peuvent sont là à chaque grossesse et lorsqu’il y a des fausses couches répétées, c’est un problème physiologique que personne ne peut contrôler, ce qui absout donc la mère de tout reproche et de toute culpabilité.

Dans cet article, nous allons éclaircir certains points concernant les fausses couches, les problèmes causant ces dites fausses couches mais nous allons surtout détailler les symptômes (lorsqu’ils existent) qui peuvent subvenir lors d’une fausse couche.

Quelles sont les causes des fausses couches ?

Une fausse couche ne survient pas sans raison, il existe de nombreuses causes pouvant entraîner un tel évènement. Nous vous citons quelques-unes de ces causes ici :

  • Il peut s’agir d’une maladie ou d’un problème maternel comme un problème d’hormone, d’appareil génital ou tout simplement un problème génétique.
  • Il peut aussi s’agir d’une malformation utérine.
  • Les problèmes de fœtus sont aussi mis en cause lors notamment des malformations du fœtus, maladies héréditaires ou encore des anomalies chromosomiques.
  • Les infections et certaines maladies peuvent être une cause de fausse couche, comme les problèmes thyroïdiens ou de diabète gestationnel.
  • Les stimulants comme le café, ou les produits toxiques comme le tabac sont aussi de fréquentes causes de fausses couches.

Comment reconnaitre une fausse couche ?

Une fausse couche n’aura pas toujours de signes accompagnateurs (En effet, il arrive souvent que lors de la première échographie, le médecin se rende compte que le cœur ne bat pas, ou que le sac gestationnel apparaît sans bébé). Mais il existe des signes pouvant être très clairement annonciateurs de fausse couche :

  • Des douleurs abdominales accompagnées ou non de coliques.
  • Des saignements bien qu’ils ne soient pas spécifiques à une fausse couche. En effet, une femme enceinte peut subir ce que l’on appelle les règles anniversaires et même sans cela, un tiers des femmes subissent des saignements lors du premier trimestre. Néanmoins, il sera nécessaire de consulter un médecin pour vérifier.
  • Lors d’une grossesse avancée, la femme pourra ressentir au lieux des douleurs, des contractions, avoir des saignements bien plus volumineux et peuvent avoir des pertes de liquides amniotiques.

Comment éviter une fausse couche ?

Éviter fausse couche n’est pas chose aisée, car comme l’article le précise au-dessus, il n’y a pas toujours de symptômes accompagnant la fausse couche, mais surtout, il y a des fausses couches inévitables.

Mais pour certains problèmes, voici les petites choses à faire afin de limiter le plus possible le risque de survenue de fausse couche :

  • Il fait éviter et/ou arrêter le tabac
  • Il ne faut éviter de consommer de l’alcool et ne prendre aucune drogue ou produit toxique
  • Il faut diminuer l’intensité des activités physiques et faire plus attention
  • Avoir une hygiène diététique équilibrée.

Comment reconnaître une fausse couche : les différents types ?

Comment reconnaître une fausse couche ? Cela n’est pas si simple. En effet, il existe de plusieurs types, et il est nécessaire de les connaître :

  • La fausse couche spontanée : cette fausse couche est en réalité une interruption avant 22 semaines de grossesse. À ce moment, le foetus pèse moins de 500 grammes
  • La fausse couche précoce : elle a lieu pendant les 12 premières semaines de la grossesse. En général, c’est une anomalie chromosomique qui la provoque. Elle provoque des saignements et des douleurs. Comment reconnaître une fausse couche précoce ? Ces saignements ne pourront pas vous mettre sur la voie. En effet, ce sont peut-être les règles anniversaires ! Mais d’autres symptômes interviennent, comme la diminution des nausées matinales, ainsi que celle du volume de votre poitrine. Voilà comment reconnaitre une fausse couche des règles.
  • La fausse couche tardive : ce que l’on appelle une fausse couche tardive est une fausse couche qui intervient, après le premier trimestre

Comment reconnaître une fausse couche : quel est le traitement ?

Dans les cas de fausses couches, où le bébé n’a pas pu être expulsé, il est nécessaire de suivre un traitement, pour que le foetus puisse sortir de votre ventre. Aussi, un gynécologue pourra vous prescrire :

  • Des hormones, notamment des prostaglandines
  • Une intervention chirurgicale, consistant à retirer le bébé. C’est une aspiration, qui pourra vider votre utérus

Est-il possible de retomber enceinte après une fausse couche ?

Vous avez subi une fausse couche ? C’est un événement traumatisant dans la vie d’une femme. Cependant, sachez que vous allez tout à fait pouvoir concevoir de nouveau. Cependant,

  • Il est conseillé d’attendre au moins trois cycles, avant de remettre un bébé en route
  • Discutez-en avec votre gynécologue, qui saura répondre à toutes vos questions

Comment reconnaître une fausse couche sans saignement ?

En général, une fausse couche est toujours accompagnée de saignement. Pour rappel, la fausse couche définit dans la plupart des cas une expulsion prématurée du foetus. Cependant, il peut y avoir différentes raisons pour que la fausse couche ait lieu, sans saignement :

  • Le foetus est décédé in utero, mais n’a toujours pas été expulsé par l’utérus. Si c’est le cas, alors il est nécessaire d’envisager une opération chirurgicale, qui vise à aspirer le foetus sans vie dans votre utérus
  • Les foetus sans vie peuvent se voir sur l’échographie, tout simplement parce qu’il n’y a pas de rythme cardiaque

Aussi, à la question comment reconnaître une fausse couche, il n’y a pas toujours de réponse claire. En effet, si le bébé n’a pas encore été expulsé, impossible de le savoir !

Comment reconnaître une fausse couche : l’importance des examens prénataux

Tous les mois, une femme enceinte doit se rendre chez son médecin, son gynécologue ou sa sage-femme, pour réaliser un examen prénatal. Cela permettra :

  • De déterminer le rythme cardiaque du bébé
  • De définir si celui-ci se développe correctement

Alors, comment reconnaître une fausse couche précoce ? Il est nécessaire de profiter d’un suivi de grossesse régulier, qui sera en mesure de déterminer si une fausse couche sans expulsion a eu lieu. C’est également l’occasion de poser toutes les questions qui vous taraudent, et ainsi vous rassurer, quant à votre grossesse. Vous savez maintenant comment reconnaître une fausse couche des règles, une fausse couche sans saignement, ou encore une fausse couche précoce.

Signes d’une fausse couche

  • Vous avez des saignements anormaux (en dehors de périodes propices comme les règles anniversaire qui touchent certaines femmes enceintes dans les premiers mois de la grossesse).
  • Vous avez de vives douleurs dans l’abdomen.
  • Vous avez potentiellement (mais cela n’est pas automatique) une diarrhée qui accompagne les douleurs du bas ventre.

Voilà comment reconnaitre une fausse couche précoce et y compris comment reconnaitre une fausse couche sans saignement. Puisqu’en effet dans certains cas, il n’y a pas de perte de sang mais plutôt une perte de liquide amniotique. C’est alors plutôt les douleurs, voire la colique, qui permettront de vous aider comment reconnaitre une fausse couche des règles.

En cas de doute, de douleurs vives, de saignements, etc., vous ne devez surtout pas hésiter à consulter un médecin au plus vite. Seul un membre professionnel du corps médical pourra vous aider.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de vote)
Loading...

Dans la vie, je suis passionné par plusieurs choses : le bon vin, la bonne nourriture mais aussi le design d’intérieur. Aussi, c’est de toutes ces thématiques (et de bien d’autres encore) dont je vous parle ici. Avec moi, des conseils, des astuces et des informations intéressantes vous attendent !

Soyez le premier à commenter cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *