Comment soigner une entorse : la meilleure manière de traiter une entorse

Une mauvaise chute ou un faux mouvement, quelqu’un qui vous tombe dessus, ou le trou au plancher que vous n’aviez pas remarqué, trébucher parce que vous n’aviez pas remarqué la marche, il suffit de pas grand-chose pour se faire une entorse, et  dans tous les cas, une chose est sûre, c’est vraiment douloureux et très pénible.

L’entorse est une des pathologies les plus fréquentes, environ 6000 cas par jour, il s’agit d’une lésion du ligament ou du tendon allant du simple étirement de ce dernier à la rupture, si ce n’est pas très grave, on aura tendance à appeler ça une foulure.

C’est quoi exactement une entorse ?

Les ligaments sont des bandes de tissus extrêmement solides, qui relient les os entre eux au niveau des articulations. Ces ligaments ont pour rôle de limiter voire d’empêcher certains mouvements dans le but de protéger l’articulation.

Une entorse est donc un traumatisme des ligaments, sans toutefois entraîner de déplacement de l’articulation. Elle est la conséquence d’un mouvement brutal de l’articulation, lui faisant dépasser ses amplitudes normales.

Dans le cas où le ligament est simplement tendu, il s’agit d’une entorse bénigne communément appelée foulure, et si le ligament est rompu, alors il s’agit d’une entorse grave.

  • Les foulures: Pas d’arrachement, ni de coupure du ligament, bien qu’il soit distendu. On remarque que l’articulation est très douloureuse et gonflée, mais peut réaliser des mouvements normaux.
  • Les entorses graves: Il y’a carrément eu arrachement ou coupure du ligament, et à ce moment là l’articulation peut réaliser des mouvements beaucoup plus amples que la normale. On n’observe pas de différence notable quant à l’apparence de l’articulation, autant gonflée et douloureuse que s’il s’agissait d’une simple foulure. Il est toutefois nécessaire de faire une radiographie afin de détecter d’éventuelles séquelles telles qu’une douleur chronique, un enraidissement, et une fragilité de l’articulation.

Comment éviter les entorses?

Les entorses ça n’amuse personne. Et on cherche au maximum à les éviter. Voilà nos conseils :

  • La pratique de certains sports favorisent ce genre d’accidents, comme le tennis, le football et le basket, car ils sont très exposants pour les articulations. c’est pour cela qu’il faut respecter les échauffements, avant l’activité sportive et le port de bandages au niveau des articulations sollicités pendant le sport en question, ou encore renforcer certaines articulations en particulier.
  • Il faut aussi savoir quand on est fatigué et s’octroyer des pauses.
  • Apporter les nutriments nécessaires à ses muscles en ayant une alimentation équilibrée, et pratiquer une activité physique régulière.

Comment soigner les entorses?

  • Dans le cas d’une entorse bénigne, autrement dit, foulure, le traitement consiste à poser un bandage ou une attelle pour une durée de 2 à 3 semaines, ou si l’articulation est très douloureuse un plâtre.
  • Dans le cas d’une entorse grave, l’immobilisation peut parfois suffire, mais la plupart du temps, on a besoin d’une intervention chirurgicale, qui consiste soit à une transplantation ligamentaire, soit une réparation du ligament.

Prenons comme exemple le cas classique d’une entorse à la cheville:

  • Une radiographie n’est pas obligatoire mais sera systématiquement réalisée si:
    • l’âge du patient est inférieur à 18 ans ou supérieur à 55 ans.
    • impossibilité de marcher en appui (impossibilité de faire quatre pas)
    • douleur locale à la palpation osseuse des malléoles ou des os du pied.
  • Ensuite, une fois la radiographie effectuée,  il faudra reposer au maximum l’articulation c’est à dire limiter autant que possible n’importe quel effort de la zone concernée, la cheville en l’occurrence,puisqu’il s’agit d’une entorse au pied.
  • Le traitement médicamenteux sera composé d’antalgiques, et d’anti-inflammatoires. On utilisera aussi de la glace ( car elle réduira non seulement la douleur mais également l’inflammation et dégonflera la partie blessée, il suffit d’envelopper la cheville dans une serviette avec de la glace pendant un quart d’heure environ)  et une compression anti-oedème, ainsi que la surélévation du pied.
  • Il est impératif de suivre une rééducation afin d’optimiser la guérison et ce suivant la gravité de la lésion. Cette rééducation se déroule avec toutes sortes de méthodes telles que la cryothérapie (c’est à dire par le froid), électrothérapie, des massages et un renforcement des muscles qui soutiennent la cheville.
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de vote)
Loading...

Dans la vie, je suis passionné par plusieurs choses : le bon vin, la bonne nourriture mais aussi le design d’intérieur. Aussi, c’est de toutes ces thématiques (et de bien d’autres encore) dont je vous parle ici. Avec moi, des conseils, des astuces et des informations intéressantes vous attendent !

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *