PlaineDeFrance.fr » Vie pratique » Le bac de rétention : un outil éco-responsable indispensable

Le bac de rétention : un outil éco-responsable indispensable

Les entreprises font aujourd’hui face à de nombreuses règlementations concernant le respect de l’environnement. C’est d’autant plus un impératif dans le cas des enseignes qui doivent transporter ou stocker des substances polluantes et/ou dangereuses, que ce soit régulièrement ou occasionnellement.

Elles ont notamment la responsabilité d’assurer la protection de l’environnement et des personnes entrant en contact avec les substances en question, en prenant les mesures nécessaires. Parmi elles, il est crucial de limiter les risques de fuites en s’armant de bacs de rétention souples. C’est un équipement de sécurité à la fois pratique et facile à utiliser, très utile dans différentes situations.

Pourquoi utiliser un bac de rétention ?

Pour le transport ou le stockage de produits dangereux, il est crucial de se doter de contenants parfaitement hermétiques, pour éviter les fuites. Pourtant, que ce soit à cause d’une mauvaise manipulation ou d’un défaut du contenant en question, les substances en question sont toujours susceptibles de se renverser. Le bac de rétention est alors conçu pour confiner les éclaboussures et fuites pour qu’elles ne deviennent pas dangereuses. En effet, le bac se pose en dessous du réservoir et empêche la fuite de s’étendre au-delà de la zone sécurisée, ni dans le sol. Il est ainsi possible d’entretenir le bac pour garder l’espace de travail sûr et propre malgré les écoulements réguliers, ou bien d’intervenir rapidement en cas de fuite accidentelle.

Le bac de rétention peut s’utiliser en intérieur comme en extérieur, dans une usine, dans un véhicule ou sur un chantier. Il est indispensable lors de l’entreposage de toute substance corrosive (acide), de bases fortes, de produits chimiques agressifs ou encore de produits inflammables. Il existe différents types de bacs de rétention selon les substances en jeu. Le bac de rétention souple est notamment le plus fonctionnel dans la mesure où il peut être utilisé dans un maximum de situations, dans l’urgence comme en prévention. Qui plus est, plusieurs solutions pour acheter un bac de rétention souple sont disponibles en ligne.

bac de rétention

Sauvegarde de l’environnement

Les écoulements de liquides toxiques dans la nappe phréatique peuvent avoir des conséquences désastreuses pour l’environnement environnant, que ce soit à court terme ou à long terme. Il faut savoir que ne serait-ce qu’un litre d’huile usagée peut par exemple empoisonner près de 100 000 litres d’eau souterraine. Un phénomène qui n’est pas sans effet, puisqu’il affecte ensuite tout être vivant dépendant de cette eau, la faune et la flore. C’est pourquoi, il est très important d’empêcher tout contact entre les produits nocifs et le sol, par le biais des bacs de rétention. Qui plus est, l’accumulation de ces substances dans le sol d’une zone en particulier peut la rendre dangereuse pour les personnes qui la fréquentent. Il est donc de la responsabilité de chaque entreprise manipulant de telles substances de protéger à la fois ses employés et leur environnement.

Le choix du bac de rétention souple

Plus facile à installer et à transporter que les autres modèles, le bac de rétention souple est la solution idéale pour les entreprises qui n’ont pas besoin d’un espace de stockage permanent. En effet, il permet d’installer une zone de confinement temporaire ou plus ou moins permanente sans besoin de gros travaux, en l’espace de quelques instants. Les modèles pliables peuvent être gardés à portée de main dans un sac de transport et s’installer rapidement en intérieur comme en extérieur. Il est généralement en polyester, avec un enduit en PVC résistant aux produits chimiques tels que les huiles, les peintures ou encore les hydrocarbures.

Le bac pourra par exemple être utilisé :

  • Lors du stockage provisoire de réservoirs en dehors de la zone de stockage habituelle,
  • Pour la réparation ou le dépotage d’un véhicule contenant des substances polluantes
  • Pour retenir les déjections occasionnées par une machine de production
  • Lors du remplissage d’appareils de pulvérisation phytosanitaires
  • Sous des appareils de chantier tels que des groupes électrogènes, des pompes, etc.

Selon vos besoins, des enseignes telles que e-retention proposent des bacs de rétention souple de différentes dimensions, mais aussi de différentes couleurs. La différenciation des coloris vous permettra ainsi de définir une signalétique précise. Un coloris sera alors utilisé pour des produits inflammables, tandis qu’un autre servira pour des produits corrosifs, etc. Ce système permet de ne pas se tromper sur le matériel à utiliser dans chaque cas, afin de limiter les risques d’accidents. En effet, bien qu’il soit toujours préférable de nettoyer soigneusement chaque bac après utilisation, des résidus de certaines substances sont toujours susceptible d’échapper au nettoyage. Ils pourraient ensuite se mélanger à d’autres substances plus tard, provoquant potentiellement des réactions chimiques dangereuses.

Résistant et avec une bonne durée de vie, le bac de rétention souple peut se présenter en modèle gonflable ou avec pieds de maintien. Certains marchands proposent également des modèles renforcés avec des bandes en caoutchouc afin d’améliorer leur résistance aux perforations. Une option particulièrement intéressante s’il faut installer le bac sur un sol graillonneux. Une vanne de vidange peut également être installée pour faciliter l’entretien du bac, tandis que des modèles pour rayonnage permettent de minimiser l’encombrement en empilant les contenants sur plusieurs niveaux, sans pour autant négliger la sécurité. Les bacs empêchent alors aux divers liquides d’entrer en contact avec les autres.

La capacité de rétention

La taille et la capacité de rétention du bac de rétention souple sont des éléments importants dans sa sélection, dans la mesure où ils déterminent sa capacité à confiner les fuites. En effet, la capacité de rétention du bac doit correspondre à la quantité totale de substance à entreposer dans les contenants à sécuriser. D’ailleurs, des règlementations strictes concernant le volume de rétention ont été définies par l’arrêté ministériel du 2 février 1998. Celui-ci définit en premier lieu le stockage d’un maximum de 800l autorisé de liquide polluant sur un même bac. La capacité minimum de rétention devra quant à elle être de 50% par rapport au volume total stocké, avec une capacité équivalant 100% le volume du contenant le plus grand. Pour des produits non inflammables, la capacité de rétention minimum sera de 20% du volume total stocké.

Un bac de rétention souple peut être installé sous différents types de contenants, que ce soit des bidons, des fûts, des réservoirs ou même des containers.

Dans la vie, je suis passionné par plusieurs choses : le bon vin, la bonne nourriture mais aussi le design d’intérieur. Aussi, c’est de toutes ces thématiques (et de bien d’autres encore) dont je vous parle ici. Avec moi, des conseils, des astuces et des informations intéressantes vous attendent !

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *