Fondation François Sommer : quel défis pour la chasse à l’horizon 2040 ?

PlaineDeFrance.fr » Vie pratique » Fondation François Sommer : quel défis pour la chasse à l’horizon 2040 ?

La fondation François Sommer : acteur incontournable de la chasse française

La fondation François Sommer c’est une organisation reconnue d’utilité publique en 1966, qui a été créée en 1964 à l’instigation de François et Jacqueline Sommer.

Deux passionnés de la chasse et de la nature qui avaient à coeur de répandre leur conception d’une chasse raisonnée et d’une écologie humaniste.

La fondation se cache derrière le fameux musée de la Chasse et de la Nature et ses riches collections d’art animalier. C’est elle aussi qui pilote le Club de la Chasse et de la Nature ainsi que le domaine de Belval, dans les Ardennes, un lieu unique où la chasse raisonnée est pratiquée pour préserver la biodiversité.

Au-delà de ces trois entités, la fondation François Sommer est aussi particulièrement active dans la réflexion sur la chasse, la préservation de la nature mais aussi l’avenir de cette tradition française qu’est la chasse.

Chasseur

Quels défis pour la chasse de demain ?

À l’automne 2017, la fondation François Sommer a produit une lettre portant sur l’avenir de la chasse à l’horizon 2040. Et plus particulièrement sur les rapports entre chasse, nature et société. Cette étude passionnante – que vous pouvez retrouver au format PDF sur le site de la fondation – porte sur trois axes principaux que l’on évoque rapidement ci-dessous.

Les milieux et écosystèmes naturels

La défense des prairies permanentes est un point essentiel pour la fondation François Sommer. Dans son rapport, elle observe que si un phénomène de stabilisation s’est produit à l’échelle européenne, ces dix dernières la baisse des surfaces des prairies fleuries a repris. Hauts-lieux de la biodiversité, il ne faut pas négliger l’impact de la périurbanisation sauvage.

L’évolution des modes de vie

Le changement majeur de mode de vie des hommes et de la société interroge sur l’avenir qui se dessine pour notre planète et la nature. Le monde sauvage et naturel semble de plus en plus réduit à sa portion congrue face à un monde urbanisé dévorant.

L’évolution des rapports homme/ animal

Quant à la sempiternelle question du regard que nous portons sur les animaux, elle semble plus que jamais d’actualité. Et ce alors qu’émergent des mouvements antispécistes de plus en violents, à l’instar des mouvements animalistes. La confrontation semble possible. Or, un dialogue apaisé et raisonnable paraît être la meilleure solution si l’on en croit la fondation François Sommer.

Quel avenir pour la chasse en France ? Les enjeux

La tension forte entre monde rural et monde urbain semble à son paroxysme. Il faut donc repenser la coexistence – pacifique – entre la pratique de la chasse et les diverses activités de plein air en milieu périurbain. Mais aussi re-définir, en amont, le rôle du chasseur. Ce dernier est véritablement un acteur de la défense environnementale.

  • Il semble indispensable d’organiser des tables rondes thématiques pour ouvrir le dialogue entre les experts et les acteurs du domaine de la chasse.
  • Les expériences à visée pédagogique, comme celles mises en oeuvre au domaine de Belval, semblent elles aussi plus que jamais incontournables pour assurer un avenir radieux à la chasse en France.
  • Un terrain d’entente doit être trouvé via la mise en avant d’une pratique de la chasse raisonnée et d’une préservation de l’environnement.
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de vote)
Loading...

Laisser un commentaire